LE PAVILLON DE L'EMPEREUR DE LA FORET DE RAMBOUILLET

Le pavillon de l'empereur, dit pavillon de Pourras, est situé sur la commune du Perray en Yvelines. Il se dresse dans le prolongement de la digue séparant les étangs de Saint-Hubert et de Pourras. Ces derniers font partie des étangs dits de Hollande, jadis créés afin d’alimenter en eau les bassins du château de Versailles. Le site de Pourras appartenait avant son expropriation par Louis XIV à l’abbaye de Port-Royal des Champs.

Louis XV trouvant l’endroit agréable, fit élever le château de Saint-Hubert qui fut démoli par la suite.

Cinquante ans plus tard, Napoléon Ier fut à son tour conquis par le site et ordonna l’édification de ce pavillon de chasse.

Conçu par l’architecte Famin, ce bâtiment d’inspiration renaissance fut inauguré en 1809. Il comportant à l’origine un salon précédé d’une antichambre, flanqué d’un cabinet, d’une garde-robe et d’un réchauffoir.

Utilisé par la noblesse lors de chasses à courre sous la Restauration et le début de la Monarchie de juillet, le pavillon semble avoir été déserté en 1840. En absence d’entretien le bâtiment tomba en ruine et sombra dans l’oubli pendant plus d’un siècle.

Médias

Nature des travaux

En 1961, la Société des Amis de la Région de Rambouillet et de sa forêt (SARRAF) a entreprise de rénover ce pavillon en ruine avec l’aide de l’ONF et des communes riveraines ; d’autres opérations de rénovation furent par la suite menées en 1987 et 1998 à fin de lutter contre les effets conjugués de l’absence de toiture, des intempéries et du vandalisme.

Une nouvelle intervention s’avère aujourd’hui nécessaire afin d’assurer la sauvegarde du pavillon, en complément des travaux de débroussaillage réalisés par les bénévoles de la SARRAF.

En effet, l’infiltration d’eau de pluie a fortement dégradé les façades principales de l’édifice au niveau des pignons ainsi que des murs adjacents. A terme, ces dégâts peuvent affecter l’intégrité du pavillon et entraîner des problèmes de sécurité vis-à-vis du public, ce secteur étant l’un des plus fréquentés de la forêt de Rambouillet.

La SARRAF a reçu de l’Office national des forêts, gestionnaire de la forêt domaniale, délégation de maîtrise d’ouvrage pour la sauvegarde de ce pavillon. Elle a obtenu du département des Yvelines une subvention représentant 60% des travaux et dispose de quelques fonds propres. Toutefois, la sauvegarde du pavillon est estimée par l’architecte du patrimoine, désigné comme maître d’œuvre, au montant total de 127 000 €. Un concours extérieur de 40 000 € est donc nécessaire.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • LE PAVILLON DE L'EMPEREUR DE LA FORET DE RAMBOUILLET

    Façade actuelle du pavillon de l'empereur / © SARRAF

  • LE PAVILLON DE L'EMPEREUR DE LA FORET DE RAMBOUILLET

    Le pavillon est très dégradé par les intempéries. / © SARRAF

  • LE PAVILLON DE L'EMPEREUR DE LA FORET DE RAMBOUILLET

    Bien inséré dans la végétation, il nécessite d'importants travaux pour ne plus être un danger pour les promeneurs. / © SARRAF