RETABLE DE LA CHAPELLE DE LIEUCHY À TRIZAC

Le retable de Lieuchy : un chef-d’œuvre oublié de l’art populaire auvergnat.

Le retable trône en majesté dans le chœur de la chapelle de Lieuchy, sur la commune de Trizac. La date de 1840, qui le barre en son centre, semble le dater. Et pourtant, sans aucun doute possible, certains panneaux de bois remontent à des temps bien antérieurs.

Les insectes xylophages l’ont attaqué, les bois polychromes ont perdu de leur superbe, les statues de la Vierge à l’enfant, la Vierge du Puy, Dieu le père, Saint-Jean-Baptiste, Saint Pierre et Sainte Marguerite ont abdiqué devant les ravages du temps.
Mais, le mystère et la beauté opèrent encore. Unique exemplaire d’un art populaire baroque en Auvergne, sa statuaire et sa composition naïves en font un chef-d’œuvre, trop longtemps méconnu. 
Oublié au fond de la petite chapelle de Lieuchy, construite au XVIIème siècle à l’ombre d’un tilleul plusieurs fois centenaire, le retable attend patiemment de retrouver la lumière qui lui fait défaut.
Le moment est venu ! La mairie de Trizac, aidée de l’association trizacoise du patrimoine, souhaite faire revivre la chapelle pour l’ouvrir aux visiteurs et aux concerts. Le retable doit retrouver sa splendeur !

L’intervention est de taille : il faudra à la fois agir sur la structure, traiter contre les atteintes des insectes xylophages et reprendre la totalité des polychromies. Le service des Antiquités et Objets d’art du Cantal a d’ores et déjà approuvé le projet de rénovation.

Le montant total des travaux s'élève à 32 840 € HT.

Demain, avec cette rénovation, le retable de Lieuchy rejoindra les merveilles de l’art religieux auvergnat et, peut-être, livrera-t-il des mystères insoupçonnés !

Médias

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine